l’Étude

Le point sur la petite enfance 3 documente les justifications sociales, économiques et scientifiques sur lesquelles repose l’investissement dans l’éducation de la petite enfance. Elle présente également le Rapport de l’éducation de la petite enfance, qui surveille le financement, les politiques, l’accès et la qualité propres aux programmes d’éducation de la petite enfance.

Le point sur la petite enfance 3 : Prendre des décisions, agir se fonde sur le travail de l’Étude sur la petite enfance : Inverser la véritable fuite des cerveaux (1999). l’Étude de référence a changé les discussions et a suscité l’intérêt général sur la manière dont les expériences en début de vie façonnent l’architecture et la fonction du cerveau, entraînant des conséquences tout au long de la vie pour les individus et la société. Early Years Study 2: Putting science into action porte sur le cadre politique nécessaire pour améliorer les conditions de la petite enfance, notamment la santé de la population.

Ensemble, les trois études sur la petite enfance font valoir que si nous désirons offrir à nos enfants les mêmes possibilités d’atteindre leur plein potentiel, nous devons tout faire en notre pouvoir pour améliorer leur développement en début de vie. Notre survie comme espèce dépendra de la possibilité qu’ont nos enfants d’acquérir ou non les aptitudes dont ils auront besoin pour faire face aux révolutions sociales et environnementales du 21e siècle. Le futur du Canada repose sur notre habileté à intégrer ce que nous savons aux politiques et aux pratiques qui appuient les familles et qui avantagent les enfants aujourd’hui. Maintenant, plus que jamais, il est nécessaire d’exploiter le savoir afin de servir non seulement les individus de notre société, mais toutes les sociétés de la planète.

La Margaret and Wallace McCain Family Foundation, en collaboration avec un groupe de fondations* qui unissent leurs efforts pour sensibiliser davantage sur le développement en début de vie, a publié Le point sur la petite enfance 3. Ensemble, notre objectif est ambitieux, prometteur et fondamentalement progressif : permettre aux enfants âgés de 2 à 5 ans d’avoir accès à l’éducation préscolaire financée par l’État. L’éducation serait accessible, de grande qualité et volontaire. Les parents décideraient si leurs enfants en profiteraient et de quelle manière.

*Fondations:

Margaret and Wallace McCain Family Foundation
(Jane Bertrand, janebertrand@rogers.com)   

Atkinson Charitable Foundation, Toronto, ON
(Olivia Nuamah, onuamah@atkinsonfoundation.ca)

Fondation Lucie et André Chagnon, Montréal, QC
(Jean Serge Grisé: (Grisejs@fondationchagnon.org)

Lyle. S. Hallman Foundation, Kitchener, ON
(Laura Manning, lmanning@lshallmanfdn.org)

Lawson Foundation, London, ON
(Angie Killoran, akilloran@lawson.ca
 
J.S. McConnell Family Foundation, Montréal, QC
(Stephen Huddart shuddart@mcconnellfoundation.ca)

Muttart Foundation, Edmonton, AB
(Christopher Smith, csmith@muttart.org)

Jimmy Pratt Foundation, St. John's, NL
(David Philpott, philpott@mun.ca)

Twitter Facebook