Élaborer le Rapport

Les points de référence du Rapport sur l’éducation de la petite enfance de 2011 ont été établis à la suite d’une révision complète des outils de surveillance mis sur pied au Canada et à l’échelle internationale, en collaboration avec des experts qui ont participé à l’élaboration de ces mesures. Au total, 19 points de référence ont été sélectionnés et élaborés à l’aide des données accessibles compilées à partir des évaluations de l’environnement précédentes (Beach 2009, 2010), d’une analyse des publications et des rapports gouvernementaux, des données de Statistique Canada, incluant des prévisions démographiques et des sondages personnalisés provenant de l’Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ) et de l’Enquête sur le travail. Les profils provinciaux et territoriaux ont été dressés à l’aide des données mentionnées ci-dessus ainsi que d’un sondage et d’entrevues clés réalisés auprès de représentants provinciaux et territoriaux. Les ébauches des profils ont été soumises aux représentants afin qu’ils les commentent. De plus, quatre séminaires ont contribué au contenu de le rapport (voir la section « Remerciements » dans Le point sur la petite enfance 3).

En général, les études canadiennes portant sur l’éducation de la petite enfance ont jusqu’ici été axées sur le dénombrement des places en garderie et sur les niveaux de financement par personne. La recherche a évalué soit les effets chez les enfants, soit la qualité des programmes offerts. Jusqu’à ce que l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) réalise une étude sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants en 2004, aucune évaluation à grande échelle n’avait été effectuée en ce qui concerne les cadres stratégiques influant sur les environnements dans lesquels travaillent les fournisseurs de services et où les jeunes enfants apprennent et reçoivent des soins. L’IEPE revient sur ce sujet.

la prochaine >